Lorenzo Soulès – Pianiste

Issu d’une famille de musiciens, Lorenzo Soulès est né à Lyon où il s’assoie au piano dès 3 ans.
Après un déménagement à Saint Malo,  il entre à 8 ans au CRR de Paris (dans la classe d’Olivier Gardon) dont il sortira après en avoir obtenu tous les prix au bout de 5 ans.
Voilà un bien jeune âge pour faire un choix important, celui du professeur à qui confier la suite des études musicales. Sans passer par la case habituelle du CNSDM de Paris, Lorenzo choisit de continuer son apprentissage auprès de Pierre-Laurent Aimard et Tamara Stefanovich, tous deux enseignants à Cologne où il part s’installer à 13 ans. Parallèlement il étudie à Barcelone l’intégrale d’Iberia avec la grande Alicia de Larrocha.
C’est en 2012, à 20 ans, qu’il décide de se lancer à l’assaut d’un premier grand concours international. Son
choix se porte sur le prestigieux concours de Genève ou Lorenzo, jeune homme aussi discret dans la vie que musicien inspiré et sensible,  fera l’unanimité absolue auprès du jury et du public, en raflant tous les prix : Premier Prix, Prix Coup de coeur Breguet, Prix du public, Prix du jeune public et Prix Air France KLM.
Le prix “coup de coeur” du célèbre horloger Suisse, lui offre la possibilité d’enregistrer son premier disque (Nascor Nov 2012), une belle carte de visite, qu’il choisit de consacrer à Mozart, Beethoven, Brahms et Scriabine . Sur cette parution, (récompensée par un ffff) Télarama écrira que “ bien au-delà de la perfection technique, le jeu pianistique de Lorenzo Soulès dégage une noblesse d’émotions et une plénitude aux climats crépusculaires de l’âme, une maîtrise des élans démoniaques réfrénés, que le programme de son récital met particulièrement en valeur” . Cet enregistrement est également choix de France Musique
Les concerts, de plus en plus nombreux, n’empêchent pas Lorenzo de s’accorder le temps de s’épanouir bien, à son rythme, loin du mirage des carrières feu de paille. Il continue de parfaire sa formation a Cologne ou il est étudiant en master à la Hochshule für Musik.
La saison 2013/14 l’a vu se produire entre autres à la Tonhalle de Zürich, à Dortmund, au Victoria Hall et au Grand Théâtre de Genève, à Weimar, à Radio France, aux festivals d’Aldeburgh, de Davos, des Haudères et du Périgord Noir, au festival de piano de la Ruhr, aux Flâneries Musicales de Reims ou encore dans le festival des Solistes à Bagatelle, à Paris.
2014 l’a également conduit en tournée en Asie pour la première fois aux côtés du Quatuor Armida. En 2015 c’est en Amérique latine que Lorenzo fera ses débuts, notamment en Argentine et au Brésil, tout en continuant a jouer en Europe ou tous ceux qui le découvrent sont enthousiasmés par ce jeune artiste qui dégage une sensibilité et une profondeur à part.

Chez Nascor / distribution Harmonia Mundi

Mozart : Concerto pour piano no 24
Orchestre de Chambre de Genève / Simon Gaudens. direction
Beethoven : variations WoO 80
Scriabine : sonate n° 9
Brahms : intermezzi op, 117.